Ciné-Club Juillet 2016, L'Affaire SK1, Frédéric Tellier

Dans cette section du forum retrouvez le Ciné-Club, à savoir les films que les cinenautes décident de voir ensemble. On y retrouvera dans un premier temps le Film du mois, à terme d'autres visionnages s'y grefferont
Répondre
minir

Profil sur Cinenode

Messages : 56
http://tworzymyatmosfere.pl/poszewki-jedwabne-na-poduszki/
Enregistré le : mar. déc. 24, 2013 6:50 pm

Ciné-Club Juillet 2016, L'Affaire SK1, Frédéric Tellier

Message par minir »

Image

Le film du Ciné-Club de Juillet est donc L'affaire SK1 !


L'Affaire SK1 de Frédéric Tellier (2015)


Image

Paris, 1991. Un inspecteur débutant, Franck Magne enquête sur l’assassinat d’une jeune femme. Durant huit ans, malgré de nombreux freins, il va traquer le coupable qui multiplie pendant ce temps ses méfaits. Ses investigations conduiront à l’arrestation de Guy Georges, “le tueur de l’Est parisien”. Un thriller palpitant qui nous plonge de façon réaliste au cœur d’une enquête qui transforma à jamais les techniques de la police judiciaire.

La Bande Annonce

Durée: 2h
Casting: Raphaël Personnaz, Nathalie Baye, Olivier Gourmet
Prix: Prix Jacques Prévert de la meilleure adaptation
Bon à savoir: Suite au viol d’une de ses amies, le réalisateur Frédéric Tellier, traumatisé, s’est intéressé à Guy Georges, violeur et tueur en série des années 1990, dont il a suivi l’histoire. C’est après une discussion avec le producteur Julien Madon que le réalisateur, obsédé par cette histoire depuis des années, a décidé de tourner L’Affaire SK1.

Vous avez tout le mois pour voir le film et laisser un commentaire ici et sur la page Cinenode du film. Si vous avez déjà vu le film, et que vous voulez en parler, vous pouvez participer à la discussion.

Bon film à tous !
coyote0704

Profil sur Cinenode

Messages : 31
Enregistré le : mer. juin 24, 2015 7:35 am

Re: Ciné-Club Juillet 2016, L'Affaire SK1, Frédéric Tellier

Message par coyote0704 »

Aussitôt dit, aussitôt fait, dès que j'ai su que ce film avait été choisi je l'ai regardé. Et voici ce que j'en ai pensé :

Cela faisait un moment que j'avais envie de voir ce film et je suis contente que le ciné-club de juillet m'ai permis de le voir car je ne suis pas déçue. Tout le monde a entendu parler de l'affaire Guy Georges mais on connait beaucoup moins les dessous de toute cette affaire : toutes les agressions qui ont eu lieu en amont, avant que la presse ne lui donne le surnom de tueur de l'est parisien ; la guerre des polices pendant les affaires, avant que ne soient rapprochés tous les meurtres et que l'on parle de tueur en série ; la difficulté de rapprocher l'ADN dans cette toute première affaire de fichier ADN... Le film retranscris parfaitement tout cela. Mais ce qui m'a le plus frappé, c'est la durée de l'enquête et là-dessus, le film fait en sorte que l'on se rende bien compte du temps que cela a pris (en utilisant des outils purement cinématographique comme l'absence de musique ou encore la succession rapide de différentes séquences où l'on apprend les meurtres) et d'à quel point cela a été éprouvant pour l'ensemble des enquêteurs qui travaillaient sur cette affaire depuis le tout premier meurtre. Les acteurs sont d'ailleurs très bons : ils arrivent à montrer leurs sentiments vis à vis de tout cela, sans rentrer dans le pathos. L'alternance entre les scènes du procès et l'enquête permet de ne pas s'ennuyer une seule minute. On ne va pas le cacher : ce film n'est pas un film facile à regarder car l'histoire est difficile mais il permet de faire la lumière sur une enquête dont on entend souvent parler et il le fait bien.

Ce film rejoint donc ma longue liste d'Or.

Bon visionnage à tous !
pwachevski

Profil sur Cinenode

Messages : 1126
Enregistré le : dim. déc. 22, 2013 3:06 pm

Re: Ciné-Club Juillet 2016, L'Affaire SK1, Frédéric Tellier

Message par pwachevski »

Comme toujours j'ai vu le film avec du retard, mais j'ai quand même fini par le voir :mrgreen:

Alors c'est vrai que même si le film me faisait envie, j'avais une appréhension car je trouve son thème casse gueule. Il y a d'un coté le risque de faire un documentaire camouflé en film. Et de l'autre coté, le risque de vouloir tellement surprendre avec une affaire qu'on connait tous, qu'on dénature finalement les faits. Le juste milieu me semblait assez dur à atteindre et pourtant ils l'ont fait, ce qui est déjà un très bon point.

On voit vraiment sans aucun doute un film, un vrai thriller, aux dialogues soignés, à la construction maitrisée (mélange flash-back-enquête/présent-procès), rythmé, sans temps mort, qui arrive à nous passionner autant que si l'intrigue avait été inventée de toute pièce. On s'intéresse beaucoup aux personnages des enquêteurs et des avocats, on nous donne ainsi le sentiment de voir les choses de l'intérieur, ce qui est un point de vu assez inédit sur cette affaire. S'intéresser à ces personnages permet aussi de créer une empathie et même de l'émotion, malgré quelques scènes bien clichés qu'on aurait pu éviter (genre la scène de couple entre "Charlie" et sa femme, où il lui explique qu'il est trop trop trop obsédé par cette affaire qu'il arrive pas à résoudre pendant qu'elle lui caresse les cheveux en lui disant qu'il finira par y arriver #SoCute #CoeurAvecLesDoigts #RaphaëlPersonnazEstTropBeau).
Et malgré qu'on utilise des procédés de narration de la fiction, le film reste réaliste. A ce que j'en sais, les faits de l'affaire sont respectés et la procédure policière et judiciaire montrée n'est pas complètement fantasque. S'il y a des adaptations pour les besoins du film, elles restent minimes et pas complètement aberrantes, donc ça passe sans mal.

Je suis moins emballée par la réalisation, que j'ai trouvé trop clichée. C'est un thriller, alors il faut nécessairement une caméra à l'épaule, un filtre grisâtre qui donne des couleurs tristes à tout ce qu'on voit et des policiers en blouson de cuir qui font la gueule en fumant ? Je ne pense pas non. Je comprends l'idée du réalisateur, sa volonté de faire un film sombre et brut, mais bon, là c'est raté pour moi. Mais il y a aussi des points positifs dans cette réalisation, notamment la direction d'acteur, donc ça compense.

Au final, je trouve que j'ai pensé du film un peu la même chose que toi, coyote0704. En tout cas, je me retrouve dans ton analyse. Je suis néanmoins peut-être un poil moins emballée que toi, donc ça sera seulement une liste argent pour ma part. Ce qui est déjà pas mal !
Répondre