Ciné-Club octobre 2015, Alabama Monroe, F. Van Groeningen

Dans cette section du forum retrouvez le Ciné-Club, à savoir les films que les cinenautes décident de voir ensemble. On y retrouvera dans un premier temps le Film du mois, à terme d'autres visionnages s'y grefferont
pwachevski

Profil sur Cinenode

Messages : 1126
http://tworzymyatmosfere.pl/poszewki-jedwabne-na-poduszki/
Enregistré le : dim. déc. 22, 2013 3:06 pm

Ciné-Club octobre 2015, Alabama Monroe, F. Van Groeningen

Message par pwachevski »

___________Image


Ce fut un accouchement difficile, mais on a finalement réussi à avoir un film pour ce mois :mrgreen:
Comme toujours, vous avez un mois pour le voir et le commenter, ici et sur sa fiche cinenode


Alabama Monroe de Felix Van Groeningen (2013)
(The Broken Circle Breakdown en VO)

Image_____Image

Didier et Élise vivent une histoire d'amour passionnée et rythmée par la musique. Lui, joue du banjo dans un groupe de Bluegrass Country et vénère l'Amérique. Elle, tient un salon de tatouage et chante dans le groupe de Didier. De leur union fusionnelle naît une fille, Maybelle...

La bande annonce

Durée : 1h49
Pays d'origine : Belgique
Langue : néérlandais
Casting : Johan Heldenbergh, Veerle Baetens, Nell Cattrysse,...
Prix : Cesar du meilleur film étranger, Satellite award du meilleur film en langue étrangère, Label Europa Cinéma du meilleur film, prix du cinéma européen de la meilleur actrice pour Veerle Baetens, nommé pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère,...
Bon à savoir : - l'actrice Veerle Baetens est couverte de tatouage dans ce film et ils occupent une place très importante dans l'esthétique du film. Ce sont des faux, mais ils ont été dessinés par une vraie tatoueuse belge : Emy La Perla.
- Si la BO vous a plu, vous pouvez vous procurer le CD, publié sous le nom The Broken Circle Breakdown (Original Motion Picture Soundtrack)


Pensez également à surveiller le forum, un Ciné-Club spécial Halloween sera mis en place prochainement ;)
pwachevski

Profil sur Cinenode

Messages : 1126
Enregistré le : dim. déc. 22, 2013 3:06 pm

Re: Ciné-Club octobre 2015, Alabama Monroe, F. Van Groeninge

Message par pwachevski »

Comme personne ne se lance, je le fait :lol: Comme je l'ai dit sur le sujet de préparation du Ciné-Club du mois : j'ai déjà vu ce film et je l'ai vraiment adoré. Du coup, je le commente même si je ne l'ai pas revu spécialement pour l'occasion, puisque je m'en souviens suffisamment pour le faire.

La première chose que je dois dire à propos de ce film, c'est que je pourrais vraiment le conseiller à tout le monde. On entend souvent dire que le cinéma d'auteur est prétentieux, qu'il a un rythme soporifique et des dialogues ridicules, et autres clichés du genre qu'on connait tout. Mais je ne vois vraiment pas comment on pourrait dire ça de ce film. Donc même pour les plus réfractaires à ce type de film, n'hésitez vraiment pas.

Pour moi, ce film est quasiment parfait sur tous les éléments qu'il entend traiter.
ça veut être un film musical ? Eh ben c'est un très bon film musical. Et ce n'était pas gagné sur ce point pour ma part, parce que je ne suis pas vraiment une amatrice de musique country, de bluegrass pour être précise. Mais c'est tellement bien utilisé dans ce film, c'est tellement cohérent avec les caractères des personnages, etc... que je ne peux qu'aimer au final.
ça veut être un film romantique ? Eh ben c'est un très bon film romantique. Je trouve le couple proposé vraiment touchant et très mémorable. Je trouve le traitement de la vie de couple originale dans ce film. On n'est pas dans la soupe idéalisé que nous servent tout les films américains ou presque on a une volonté de faire qqc de très réaliste, et personnellement, ce genre d'histoire me marque et me touche beaucoup plus. J'ai apprécié aussi le fait qu'on traite la relation parents/enfant dans le couple, car c'est un sujet assez souvent laissé de coté dans les films.
ça veut être un film dramatique ? Et ben c'est un très bon film dramatique. Je ne vais pas vous en dire grand chose pour pas spoiler, mais j'ai trouver ce film vraiment bouleversant par moment.

En même temps, malgré le drame, je ne trouve pas non plus ce film déprimant, parce qu'il y a un vrai équilibre entre les phases dramatiques, les phases heureuses et les phases musicales qui décalent le tout. L'ensemble m'a semblé très bien construit. Le rythme m'a également semblé très bon, plus ou moins rapide selon les phases de l'histoire.

La réalisation est bonne, on a une jolie photographie, une jolie esthétique visuelle. Après ça ne m'a pas marqué plus que ça non plus.
Je trouve l'actrice principale Veerle Baetens absolument excellente. Je la trouve d'une grande justesse, elle interprète pour moi totalement le personnage. Johan Heldenbergh qui a le premier rôle masculin est également bon, mais un cran en dessous selon moi. Il y a notamment des scènes où il s'énerve et où je ne le trouve pas complètement crédible, mais globalement il s'en tire avec les honneurs.

Si je dois vraiment signaler un défaut, ça serait la fin, qui personnellement ne me convient pas. Je l'ai trouvé très maladroite, too much et assez cliché. Pour moi il n'y a pas de cohérence entre cette fin et le reste du film. Les deux me semblent pas allez ensemble, comme si ça avait été écrit par deux scénaristes différents
Mais bon, s'il n'y a que ça, autant dire que ça ne m'a pas empêcher de passer un bon moment. J'ai mis le film dans ma liste or.

Je ne compte pas revoir le film pendant la période de jeu, mais je vais peut-être me laisser tenter par le premier film de ce réalisateur "la merditude des choses". Même réalisateur, même acteur principal et les critiques sont bonnes, donc pourquoi pas !
Modifié en dernier par pwachevski le dim. oct. 04, 2015 5:53 pm, modifié 1 fois.
Eparm12

Profil sur Cinenode

Messages : 237
Enregistré le : lun. mars 03, 2014 8:45 pm

Re: Ciné-Club octobre 2015, Alabama Monroe, F. Van Groeninge

Message par Eparm12 »

Mais c'est Alabama Monroe qui est élu film de ce mois-ci! ;)

Je sais que Pwa a parfaitement tout dit à propos de ce film et qu'elle l'a très bien analysé du début à la fin mais je viens quand même rajouter mon grain de sel sur ce topic parce que j'adore ce film. Juste, je l'adore. A vrai dire, je n'aime pas les histoires d'amour : à chaque fois que j'en regarde une, c'est limite si je ne m'endors pas devant tellement elle peut être ennuyeuse voire soporifique dans le pire des cas. Eh bien je peux dire qu'Alabama Monroe est tout SAUF une histoire de couple niaise. J'ai été complètement transcendée par ce qu'ont vécu Elise et Didier. J'ai trouvé leur histoire de couple originale, empreinte de beaucoup d'émotions et d'une justesse... C'est bien simple, ils auraient pu être mes voisins que ça ne m'aurait pas le moins du monde étonnée. Les situations dans lesquelles ils se retrouvent, leurs gestes, leurs paroles (les dialogues claquent), tout chez eux est authentique et je peux dire que les acteurs sont réellement excellents. Je suis d'accord avec Pwa quand elle dit que l'interprète de Didier est un cran en-dessous d'Elise mais honnêtement, il s'en tire sans aucune difficulté particulière et le couple qu'il forme avec elle a une alchimie folle, j'ai été bousculée et je crois pouvoir dire que grâce à ce film, je considère autrement les romances à présent, même si je n'aime toujours pas ça.

Non seulement leur couple est sans doute mon couple préféré tout film/série confondu, mais que serait ce film sans les personnages en eux-mêmes, pris individuellement? Je suis tombée sous le charme de Didier et j'ai adoré Elise. Le mec m'a rappelé un cow-boy qui tombe amoureux de la jolie tatoueuse, d'ailleurs je ferai remarquer que les tatouages ont une profonde signification dans ce film et contribue à son esthétique. Alors oui, la réalisation n'est pas extraordinaire mais les images sont très belles et la sobriété dégagé par l'ensemble colle parfaitement au thème. En parlant de thème, le film aborde énormément de questions, que ce soit au niveau du couple, de la manière d'élever un enfant, de la maladie, de la politique, de la musique, et il le fait très bien sans jamais tomber dans le larmoyant ou le moraliste. Il aborde le tout avec beaucoup d'élégance et parfois de manière abrupte. En plus des tatouages, la musiques est également une chose essentielle qui va lier Elise à Didier. J'aime beaucoup la musique country et elle excellente dans ce film. Les acteurs ont des voix magnifiques et lorsqu'Elise chantera vers les trois quarts du film, si je m'en rappelle bien, je me souviens avoir adoré sa prestation.

Encore une fois, exactement comme Pwa, la fin est too much et n'avait pas lieu d'être mais franchement, s'il n'y a que ça à reprocher au film, je pense qu'on est tous d'accord pour dire qu'on peut bien, sans la cautionner, qualifier ce film d'excellent film. Je ne l'ai pas revu ce mois-ci, je crois même l'avoir vu il y a peut-être un an voire deux mais je m'en souviens encore, signe qu'il m'a profondément marquée. J'ai été ravagée par ce film et j'aimerai beaucoup le faire découvrir à tout le monde car il est bouleversant. Je le conseille absolument! :) Il est classé dans ma liste d'or. (Rien que ça!)
pwachevski

Profil sur Cinenode

Messages : 1126
Enregistré le : dim. déc. 22, 2013 3:06 pm

Re: Ciné-Club octobre 2015, Alabama Monroe, F. Van Groeninge

Message par pwachevski »

Mon dieu, on a l'air de deux grosses fangurlz :oops:
Mais c'est pour la bonne cause, ce film est excellent :lol:
Je trouve que nos commentaires se complètent bien ! Tu évoques des éléments que j'ai pas forcément traité (alchimie dans le couple, les personnages pris individuellement, les thèmes du film,...) mais je n'en pense pas moins. Je suis tout à fait d'accord avec ton analyse, tu as bien fait d'ajouter ton grain de sel ;)
Moi aussi, je ne suis pas forcément la meilleure cliente en matière de film romantique. J'irais pas jusqu'à dire que je n'aime pas ça, mais je suis assez exigeante. J'ai besoin de m'y reconnaitre, de me dire "ça peut m'arriver". Et ce film correspond tout à fait au traitement des relations de couple que j'apprécie.
OnlyLola

Profil sur Cinenode

Messages : 141
Enregistré le : lun. déc. 30, 2013 9:25 pm

Re: Ciné-Club octobre 2015, Alabama Monroe, F. Van Groeninge

Message par OnlyLola »

Bonjour, cette fois-ci, j'ai voulu faire un effort pour le genre film d'auteur et je m'y suis donc pris tôt pour voir le film (Je crois même que je n'ai jamais participé au ciné club. Shame on me :oops: ).

Bon, beh, moi aussi, je suis sous le charme d'Alabama Monroe et globalement d'accord avec Pwachevski et Eparm12. Je vais essayer de ne pas trop répéter ce qui a été dit, ce qui n'est pas une mince affaire, comme je pense à peu près pareil.

Tout d'abord, j'ai ressenti une véritable authenticité, dégagée par les personnages, l'esprit et l'ambiance du film. Je me suis sentie plusieurs fois bouleversée purement et simplement par cette histoire attachante. Passant habilement entre bonne humeur, rire, et scènes graves, le film ne m'a jamais laissé indifférente.
L'aspect musicale renforce l'intensité du film, oscillant entre mélancolie et joie de vivre, et à chaque note chantée, j'étais toujours un peu plus envoûtée et conquise. La bande son apporte un vrai plus et j'irai même jusqu'à dire une âme au film.
La narration déstructuré, quant à elle, contribue à donner de la fluidité et du dynamisme au récit : on bascule entre le présent et le passé, d'une scène de leur amour, à celle de leur drame, revenant à leur rencontre, jusqu'à leur fin. On sent tristement le déclin, mais comme c'est non linéaire, on peut avoir des scènes de pures joies, et à côté, d'autres qui nous plongent dans l'inquiétude. L'atmosphère mélodramatique n'est donc pas du tout lourde, ni même maladroite, mais profondément vivante. Le ton est ainsi juste et variée.

Il m'a donc été facile de me laisser bercer par cette histoire, qui ne sort pas vraiment de l'ordinaire : celle d'un couple passionné, qui par un drame familial, va tenter de survivre. Mais par ses petits détails : la musique bluegrass country et son banjo, la mise en scène, les tatouages d'Elise et leur signification particulière, et enfin la prestation des acteurs, permettent d'explorer une palette d'émotion et m'a pour le coup passionné.
L'interprétation de Veerle Baetens et de Johan Heldenbergh y sont évidemment pour beaucoup. Quand ils pleurent, je pleure avec eux, quand ils crient leur souffrance, je frissonne avec eux, quand ils vivent des instants de bonheur, je souris avec eux, parce que c'est délicat et juste. Ils m'ont donné envie d'y croire jusqu'au bout, à leur histoire, à leur chant d'amour. Même la toute jeune Nell Cattrysse offre un jeu étonnant.
Pour finir, la réalisation me semble plutôt inspirée, sans être extravagante, il y a quelques brins d'originalité ici et là, et la lumière est assez jolie.

Mais, je ne suis pas totalement transcendée par le film. Qu'on ne se détrompe pas : Oui, j'ai ressenti un tas d'émotion. Oui, j'ai beaucoup aimé le film, et ce, pendant toute sa durée. Mais là où je suis moins certaine, c'est quant à cette impression que le film n'a fait qu'effleurer son sujet. Ou plutôt, j'ai l'impression d'avoir vécu un moment fort, d'avoir été enivrée et saisie par l'instant présent, mais qu'il m'a aussitôt échappé des mains une fois fini. Je ne me sens pas non plus ravagée par leur histoire après coup mais plutôt enveloppée d'un certain flou. Peut être qu'au contraire, le film a justement rempli son contrat : j'ai vécu le rêve du film, et une fois fini, à l'image de cette fin, on fait place à une désillusion, un rêve inexistant, d'où cette impression que le film s'évade petit à petit. Je ne sais pas trop et je ne voudrais pas rentrer dans des hypothèses douteuses, mais il y a un truc que j'arrive pas à définir et qui me laisse cette impression étrange.
Ou je me complique la vie pour rien.

Bref, ça ne veut pas pour autant dire que je n'ai pas aimé. Au contraire, j'ai même adoré. Cette simplicité, cette authenticité, et ce mélange de vie, d'humour, de musique et de drame, m'ont fait passé un très bon moment et je prendrais sûrement plaisir à revisionner Alabama Monroe.
Eparm12

Profil sur Cinenode

Messages : 237
Enregistré le : lun. mars 03, 2014 8:45 pm

Re: Ciné-Club octobre 2015, Alabama Monroe, F. Van Groeninge

Message par Eparm12 »

Haha, seulement l'air, tu me rassures! 8-) :lol:
Nous sommes encore et toujours d'accord! Ce film est splendide et grâce à ce ciné-club, j'espère que beaucoup de gens le découvriront et voudront par la suite le regarder car il gagnerait à être plus connu.
Haha, merci beaucoup, tu sais déjà ce que je pense de la tienne, qui est toujours pertinente et tes propos évoqués sont très intéressants, tu as mis en lumière tout ce qui fait la beauté du film, je n'ai rien à y redire. ;)
Oui, c'est exactement pour ça que tu n'accroches pas à Titanic! :lol:

OnlyLola, ton analyse est très bien et je suis contente de voir que tu as apprécié ce film, peut-être pas autant que moi mais rien que le fait que tu l'aies vu est une bonne chose. Tu pourras le vendre à ton entourage ou à n'importe quel fan de cinéma!
pwachevski

Profil sur Cinenode

Messages : 1126
Enregistré le : dim. déc. 22, 2013 3:06 pm

Re: Ciné-Club octobre 2015, Alabama Monroe, F. Van Groeninge

Message par pwachevski »

@Eparm : Déjà merci ;) C'est vrai qu'on a très souvent des avis similaires sur les films qu'on voit ! Titanic est l'exception qui confirme la règle :lol: car c'est en effet l'exemple type du film romantique dans lequel je me reconnais pas, mais alors PAS DU TOUT. Il n'y a aucun risque que je rencontre Monsieur Parfait sur un paquebot de luxe qui coule à la fin, et qu'en 3 jours et demi je saches que c'est l'homme de ma vie qui va me hanter pour les 80 années à venir. Puis en plus j'estime qu'en 3 jours et demi, tu as le temps de rien savoir de quelqu'un, ce qui rajoute pour moi du grandiloquent ridicule à la situation. Bon après c'est que mon avis, je sais que peu de gens le partage... Mais je pense que même une personne qui a aimé le film sera assez d'accord avec moi sur le coté très peu commun et très fugace de leur relation.
Alabama Monroe se base sur une relation plus simple, plus banale, plus réaliste, qui pourrait vraiment arriver à tout le monde je pense. Du coup je peux me projeter, me demander ce que je pourrais faire ou penser dans une telle situation, et c'est pour ça que ça me touche beaucoup plus. On en a pas encore parlé, mais j'aime bien le fait que l'intrigue se passe sur plusieurs années dans Alabama Monroe. ça ma fait ressentir un vrai lien fort entre les personnages, et pas juste une attirance physique entre eux, on sent qu'ils ont réellement construit qqc ensemble. ça permet aussi de voir les personnages évoluer, de voir les différents stades de la relation. Bref, tout ça m'a beaucoup plu, ça correspond plus à ma vision des relations amoureuses à vrai dire.


@OnlyLola : Comme l'a dit Eparm, tu as peut-être moins aimé le film que nous, mais on a quand même une analyse assez similaire ! C'est plus une question de sensibilité que vraiment des défauts du film, je pense, qui influences nos opinions.
Tu m'as aussi rappelé que j'ai oublié de parlé de la petite qui joue Maybelle. Je suis tout à fait d'accord avec toi, elle joue très bien et est assez impressionnante pour son age !
Eparm12

Profil sur Cinenode

Messages : 237
Enregistré le : lun. mars 03, 2014 8:45 pm

Re: Ciné-Club octobre 2015, Alabama Monroe, F. Van Groeninge

Message par Eparm12 »

Point de vue excellemment bien développé, je m'en doutais que ce serait ton argument majeur et je te comprends, difficile d'imaginer qu'un homme aussi beau que Dicaprio à cette époque puisse être du jour au lendemain l'homme de toute une vie mais c'est ce qui fait le charme du film. ;) On se laisse emporter par l'histoire et les différents sentiments qu'elle provoque car la romance de Titanic est, en revanche, très bien écrite à défaut d'être originale ou relativement crédible.
Alabama Monroe joue très bien sur ce tableau, la relation d'Elise et de Didier est splendide et comme tu l'as dit, elle est réaliste en plus de bénéficier d'une excellente qualité d'écriture. Je la trouve aussi belle que celle de Titanic, voire plus et du même style que Blue Valentine, comme on en parlait l'autre fois. Il n'est pas étonnant que tu aies aimé les deux films, c'est tout à fait ton style! :D
OnlyLola

Profil sur Cinenode

Messages : 141
Enregistré le : lun. déc. 30, 2013 9:25 pm

Re: Ciné-Club octobre 2015, Alabama Monroe, F. Van Groeninge

Message par OnlyLola »

Eparm12 a écrit : OnlyLola, ton analyse est très bien et je suis contente de voir que tu as apprécié ce film, peut-être pas autant que moi mais rien que le fait que tu l'aies vu est une bonne chose. Tu pourras le vendre à ton entourage ou à n'importe quel fan de cinéma!
Merci. Je l'ai déjà conseillé à des amis. :D
pwachevski a écrit : @OnlyLola : Comme l'a dit Eparm, tu as peut-être moins aimé le film que nous, mais on a quand même une analyse assez similaire ! C'est plus une question de sensibilité que vraiment des défauts du film, je pense, qui influences nos opinions.
Tu m'as aussi rappelé que j'ai oublié de parlé de la petite qui joue Maybelle. Je suis tout à fait d'accord avec toi, elle joue très bien et est assez impressionnante pour son age !
Disons que je me suis sentie très sensible au film sur le moment, j'ai vécu l'instant, mais ça été fugace, juste le temps du film. En tout cas, c'est sur que je ne l'aime peut être pas autant que vous deux. :)
Oui, je l'ai trouvé très expressive, sans jamais surjouée.

Et sans vouloir taper l’incruste dans votre discussion (bon d'accord un petit peu :oops:), dans Titanic, c'est vrai que ce n'est pas toujours crédible entre le mélange des classes sociales, le manichéisme, tout ça, mais je pense qu'on ne peut pas vraiment les comparer, parce que ces films n'ont pas tellement les mêmes portées, le même registre. Je vois Titanic comme un film plutôt "épique", "aventureux", plein de romantisme et de passion, dont le but serait de faire rêver le spectateur (à lui ou pas d'y être sensible), à l'inverse d'Alabama Monroe, qui, comme tu l'as dit, est plus réaliste, plus simple, moins hollywoodien. C'est aussi ça qui fait qu'il est plus facile de s'y reconnaître. Je pense pas que tout le monde vit une catatstrophe dans sa vie (même si je suis pas le meilleure exemple pour dire ça). Mais je comprends pourquoi tu n'as pas aimé Titanic, si ce type de romantisme (ou de niaiserie selon les points de vue :mrgreen:) ne t'atteint pas.
Fin de l'incrustre !
pwachevski

Profil sur Cinenode

Messages : 1126
Enregistré le : dim. déc. 22, 2013 3:06 pm

Re: Ciné-Club octobre 2015, Alabama Monroe, F. Van Groeninge

Message par pwachevski »

Je t'en pris OnlyLola incruste toi :lol: Tu as pointé du doigt ce qui me gène dans Titanic, on a trop ce coté "vouloir faire rêver" qui ne me touche pas du tout. ça me fait pas rêver du tout, je trouve plutôt cette histoire horrible :mrgreen: (et un peu niaise aussi, c'est vrai). Après, comme le dit Eparm, ce n'est pas pour autant que je trouve le film mauvais ou mal écrit, mais c'est juste que ça ne me convient pas.

Je pense aussi qu'il est plus facile de se reconnaitre dans Alabama Monroe. C'est pas nécessaire de vivre ou d'avoir vécu un drame similaire pour que ça fonctionne, il suffit d'avoir cette crainte. SPOILER : avoir un de ses proches qui tombe gravement malade, ou tomber soi-même malade, c'est quand même une angoisse assez courante. Un deuil, c'est quelque chose qui touche tout le monde, quelque soit son vécu ou son milieu social. Voir son couple voler en éclat, c'est aussi une crainte courante. Mais voir le paquebot où je passe mes vacances couler, non je suis pas trop inquiète pour le coup ^.^

Je te rejoins aussi quand tu dis que c'est pas vraiment des films fait pour être comparé. A part le fait que ce soit des films romantiques dramatiques, il n'y a pas beaucoup de point commun. Comme toi Eparm, je trouve que la comparaison est plus pertinente avec un film comme Blue Valentine : même réalisme, même construction du couple autour d'un enfant et d'un drame, on suit aussi un couple sur plusieurs années et on voit son évolution. Le rapprochement me semble plus simple.
Répondre