Ciné Club Février 2015, Her de Spike Jonze (2013)

Dans cette section du forum retrouvez le Ciné-Club, à savoir les films que les cinenautes décident de voir ensemble. On y retrouvera dans un premier temps le Film du mois, à terme d'autres visionnages s'y grefferont
Répondre
Anarore

Profil sur Cinenode

Messages : 275
http://tworzymyatmosfere.pl/poszewki-jedwabne-na-poduszki/
Enregistré le : dim. déc. 22, 2013 4:17 am

Ciné Club Février 2015, Her de Spike Jonze (2013)

Message par Anarore »

Image
Tout le Ciné-Club vous souhaite un joli mois de Février avec le genre "Romance" !

Image

ImageSynopsis : Los Angeles, dans un futur proche. Theodore Twombly, un homme sensible au caractère complexe, est inconsolable suite à une rupture difficile. Il fait alors l'acquisition d'un programme informatique ultramoderne, capable de s'adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de 'Samantha', une voix féminine intelligente, intuitive et étonnamment drôle. Les besoins et les désirs de Samantha grandissent et évoluent, tout comme ceux de Theodore, et peu à peu, ils tombent amoureux…
pwachevski

Profil sur Cinenode

Messages : 1126
Enregistré le : dim. déc. 22, 2013 3:06 pm

Re: Ciné Club Février 2015, Her de Spike Jonze (2013)

Message par pwachevski »

Avec un jour de retard, mais j'ai fini par voir le film, que j'ai trouvé globalement bon. Seulement, on m'en a tellement souvent parlé comme si c'était la huitième merveille du monde, que je peux m'empêcher d'être un petit peu déçue parce que j'y ais vu pas mal de défauts, parfois même assez grossiers... Et donc si je pense que c'est indéniablement un bon film, j'y ais malheureusement pas vu le chef d'oeuvre qu'on m'avait promis.
En faite, ce qui m'a gêné, c'est que autant "l'intrigue principale" est parfaite en tout point, autant les "intrigues secondaires" m'ont semblé manquer cruellement de justesses.


Par intrigue principale, j'entends bien évidement la relation amoureuse et par extension l'univers futuriste qui a été créer. Car l'un aurait pas pu fonctionner sans l'autre ! Une relation amoureuse avec une voix artificielle, en 2015 ça semblerait trop improbable pour qu'on y croit, mais dans un "futur proche", ouais, pourquoi pas. Et ce futur proche est représenté d'une façon qui m'a semblé très convaincante. On propose de nouvelles technologies dépaysantes sans tomber dans l'improbable façon Star Wars. Je pense que ça fonctionne surtout parce que ce monde n'est finalement pas si éloigné du nôtre, c'est plus une version améliorée d'objets qu'on connait déjà qu'autre chose. Du coup j'ai vraiment réussi à m'y projeter, et a plonger totalement dans l'ambiance. On soulignera aussi l'aspect 'critique' de la société, avec notamment le coté très solitaire des personnages, qui apporte beaucoup d'intelligence et de réflexion à l'ensemble.

Quant à la relation amoureuse, sans exagérer, c'est l'une des meilleures histoires d'amour que j'ai pu voir. L'histoire entre Theodore et Samantha est très émouvante, car hyper tendre, mignonne, mais sans un brin de niaiserie. On nous propose une évolution intéréssante et parfaitement crédible des personnages. On évite les clichés et on hésite pas à aborder le thème de la vie de couple dans sa globalité, même sous des angles assez peu glamour, comme la jalousie par exemple. Clairement, le coté atypique de ce couple n'empêche en rien l'empathie.
Le coté "réaliste" du film est encore renforcé par l'introduction de la relation parallèle entre Theodore et son ex-femme. ça permet vraiment d'aborder la vie de couple dans ses déceptions et ses douleurs. ça correspond pas à la version idéalisée de la vie de couple qu'on voit souvent au cinéma, mais ça sonne terriblement vrai et donc selon moi touchant, mais sans tombé dans le déprimant non plus.
Et au final, que ce soit la relation Theodore-Samantha ou la relation Theodore-Catherine, je trouve que ce film est d'une justesse rare dans les sentiments qu'il évoque. Et c'était pas forcément une évidence au départ, car vu le concept, on aurait très vite fait de tomber dans un truc totalement improbable. Bref, un coup de maitre sur ce point.

Profitons du moment pour saluer les deux acteurs principaux. Faut vraiment que je m'intéresse de plus près à la filmographie de Joaquin Phoenix, parce que j'ai vu très peu de ses films, mais je l'ai systématiquement trouvé excellent. "Her" ne déroge pas à la règle. Quand à Scarjo, c'est une actrice que j'apprécie énormément depuis ses débuts, et c'est pas prêt de changer ! Rien qu'avec sa voix, elle arrive dans ce film à transmettre énormément d'émotion et à être très charismatique. Si ça c'est pas la preuve que s'est une excellente actrice je ne m'y connais plus.
La réalisation est aussi agréable. J'ai bien aimé les couleurs acidulées du film. La BO est plaisante. Les dialogues sont bien écrits.


Sauf que par intrigues secondaires, j'entends bah tout le reste! De la petite chose insignifiante comme le métier de Theodore à des choses plus développes, comme tout ce qui gravite autour du personnage d'Amy, absolument rien ne m'a touché, et pire encore, ça m'a parfois semblé pas à sa place. En vrac :
- Je trouve le métier de Theodore par très crédible, alors que le reste de l'univers futuriste me semblait convainquant. Son métier c'est d'écrire des lettres pour les autres. ça choque que moi ?! Sans rire, plus personne ecrit de lettre aujourd'hui, en 2015, à part ceux qui aiment VRAIMENT écrire. Alors pourquoi à terme ces personnes feront écrire leur lettre par d'autres personnes ?!
- J'ai trouvé certaines scènes carrément gênantes SPOILER, du genre, j'ai un peu du mal à croire que la "scène de sexe" avec la fille qui veut qu'on l'étouffe avec un chat mort ait bien été imaginé par la même personne que la relation tout en justesse de Theodore/Samantha. Alors oui, j'ai bien compris qu'il faut faire un parallèle avec la "scène de sexe" avec Samantha, qui est elle sublime. Mais c'est tellement fait avec des gros sabots que j'ai pas trouvé que ça fonctionnait
- J'ai pas du tout adhéré à l'humour de ce film. J'ai bien vu toutes les tentatives de blagounettes, mais ça n'a pas pris pour moi. J'ai même trouvé ça très lourd car beaucoup trop vulgaire. ça ne colle pas du tout à l'ambiance du film. Par exemple le personnage du jeu vidéo qui insulte le personnage principal. Juste non, c'est tout sauf drôle, de même pour des blagues à deux balles genres "je regarde des films pornos" ou "les relations anales via les aisselles". Ce type d'humour peu fonctionner, mais dans un film spécialement 'dédié' à ça, cf. American Pie, Very bad Trip ou 40 ans toujours puceau. Mais dans un film qui se voudrait très fin comme Her, ça fait juste horriblement tache selon moi.
- Certains passages du film auraient mérité d'être beaucoup plus fouillés SPOILER: du genre le rendez-vous avec le personnage qui a même pas de nom, joué par Olivia Wilde. Je suis la seule à par avoir compris où est le problème qui aboutis à leur séparation ?!
Ou encore le personnage d'Amy. On nous en parle quasiment dès la première scène du film, on la rencontre physiquement un peu plus tard. Je me suis dis qu'il allait se passer un truc, que son personnage aller devenir important dans l'intrigue a un moment... Et puis non. Il y a juste l'espèce de parallèle entre le personnage de Theodore qui passe de l'état malheureux à l'état heureux et elle qui passe de l'état heureux à l'état malheureux, puis inversement. Mais c'est tellement attendu, cliché et traité avec superficialité que j'ai trouvé que ça n'avait strictement aucun intéret. Puis forcément, à la fin on laisse entendre qu'il pourrait finir ensemble, ce qui était PAS DU TOUUUUUUUUUUUUUUUUUT prévisible. Tout le reste du film m'a marqué pour sa justesse, et pourtant là on enchaine les clichés. Là encore, je comprend pas comment la même personne a pu écrire cette relation ridicule et les autres relations de Theodore.



Et donc je suis très embêté pour faire une appréciation globale du film. Il y a des choses simplement extraordinaires, mais il y a aussi des éléments qui me rebutent... Néanmoins je pense quand même avoir passé un bon moment. Si on part du principe que l'intrigue principale, si elle était toute seule, aurait sans aucun doute mériter ma liste diamant et que les intrigues secondaires, si elles étaient toutes seules, pourraient même pas dépasser la liste vu aussi, faisons une moyenne : liste argent pour tout le film.
Répondre