Ciné-Club Janvier 2015, Le Vent se lève, Hayao Miyazaki

Dans cette section du forum retrouvez le Ciné-Club, à savoir les films que les cinenautes décident de voir ensemble. On y retrouvera dans un premier temps le Film du mois, à terme d'autres visionnages s'y grefferont
Répondre
Anarore

Profil sur Cinenode

Messages : 275
http://tworzymyatmosfere.pl/poszewki-jedwabne-na-poduszki/
Enregistré le : dim. déc. 22, 2013 4:17 am

Ciné-Club Janvier 2015, Le Vent se lève, Hayao Miyazaki

Message par Anarore »

Image

Tout le Ciné-Club vous souhaite une très belle année 2015 !
Nous commençons l'année en douceur avec le genre animation et l'un de ses très grands maîtres Hayao Miyazaki. Le Vent se lève est sont tout dernier film d'animation, alors faites-vous plaisir !
Une fois le film visionné, vous êtes bien sûr invités à laisser un commentaire ici-même, ainsi que sur sa fiche ;)


Image

Synopsis :

Inspiré par le fameux concepteur d’avions Giovanni Caproni, Jiro rêve de voler et de dessiner de magnifiques avions. Mais sa mauvaise vue l’empêche de devenir pilote, et il se fait engager dans le département aéronautique d’une importante entreprise d’ingénierie en 1927. Son génie l’impose rapidement comme l’un des plus grands ingénieurs du monde.
Le Vent se lève raconte une grande partie de sa vie et dépeint les événements historiques clés qui ont profondément influencé le cours de son existence, dont le séisme de Kanto en 1923, la Grande Dépression, l’épidémie de tuberculose et l’entrée en guerre du Japon. Jiro connaîtra l’amour avec Nahoko et l’amitié avec son collègue Honjo. Inventeur extraordinaire, il fera entrer l’aviation dans une ère nouvelle.
JaneM

Profil sur Cinenode

Messages : 70
Enregistré le : dim. déc. 22, 2013 10:13 am

Re: Ciné-Club Janvier 2015, Le Vent se lève, Hayao Miyazaki

Message par JaneM »

Ça y est, j'ai utilisé mon dimanche après-midi libre pour regarder Le vent se lève. Bon, je n'ai pas été très convaincue. Les dessins sont magnifiques, les paysages surtout et c'est vraiment beau, la musique est elle aussi très belle. Mais l'histoire ne m'a pas vraiment intéressé, je n'ai pas réussi à me mettre dedans, j'ai trouvé ça un peu lent. Ceci dit je ne ferai pas de critique vraiment négative car on voit le travail de qualité et peut-être n'étais-je juste pas de l'humeur adéquate pour regarder ce film. Je réessaierai peut-être plus tard, car les dessins m'ont vraiment beaucoup plu.
dadotiste

Profil sur Cinenode

Messages : 40
Enregistré le : dim. déc. 22, 2013 4:17 am

Re: Ciné-Club Janvier 2015, Le Vent se lève, Hayao Miyazaki

Message par dadotiste »

JaneM a écrit : Mais l'histoire ne m'a pas vraiment intéressé, je n'ai pas réussi à me mettre dedans, j'ai trouvé ça un peu lent.
Ça fait maintenant un bon moment que je l'ai vu (ciné) mais en un sens moi aussi, j'avais été un peu déçue. Dans ce film, je n'ai pas réussi à retrouver ce qui fait normalement le charme de Miyazaki. Puis, comme à mon habitude, j'ai déliré toute seule sur la signification profonde que ce film pouvait avoir. Déliré ? Pas tant que cela apparemment après en avoir un peu parlé avec des amis.
Ce film, a priori, est et sera, le dernier de Miyazaki.
Dans tous ses films, il dénonce l'humain, que ce soit par les guerres, la destruction de planète par les hommes, etc.
Le personnage dans Le Vent se lève voudrait changer les choses et finalement, il n'y arrive pas vraiment. Ses rêves utopique ne se réalisent pas. Dans l'idée, durant toute sa carrière, Miyazaki a voulu faire prendre conscience aux hommes de leurs erreurs... sans y parvenir. En effet, ses films n'ont pas changé le monde.
Il est un peu tard, du coup, j'ai du mal à placer mes idées clairement, mais si en elle même cette histoire ne m'a pas beaucoup plu, si on y voit une sorte de rétrospective, je la trouve sublime !
Cacoethes-scribendi

Profil sur Cinenode

Messages : 63
Enregistré le : lun. déc. 23, 2013 9:53 pm

Re: Ciné-Club Janvier 2015, Le Vent se lève, Hayao Miyazaki

Message par Cacoethes-scribendi »

Pfiou, j'ai attendu le dernier moment, mais j'ai enfin regardé ce petit Miyazaki.
Cela faisait plus d'un an que j'avais envie de le voir, sa bande-annonce ayant eu un grand effet sur mon petit cœur ^^ Et en définitive... j'ai toujours un peu de mal, avec les studios Ghibli, parce que j'ai souvent l'impression de passer à côté. Si je sens la poésie, j'ai peur de ne pas sentir le sens profond...

En tous les cas, j'ai beaucoup aimé le ton philosophe de Le vent se lève, son côté "ainsi va la vie".
Les rêves de Jiro, sa personnalité calme mais passionnée, les cheveux-avions de son supérieur, l'histoire avec Naoko m'ont bien plu. Et le côté "réaliste" du film contribue pour moi à son charme : on aperçoit le Japon du XX° siècle, dans ses coutumes (le décalage costume traditionnel/à l'européenne par exemple) et son avancée technologique monstre en quelques dizaines d'années. De même, la langueur du film n'est pas vraiment un point négatif, elle permet de profiter au mieux de ses atouts : poésie, musique, beauté des dessins (je ne m'y connais pas du tout, mais les paysages sont magnifiques !).
Certains dialogues sont un peu niais, c'est la seule critique que je pourrais vraiment faire au film.

J'ai donc passé un agréable moment devant cet animé qui ira dans ma liste d'Argent ;)

Et j'aime beaucoup ton interprétation Dadotiste...
pwachevski

Profil sur Cinenode

Messages : 1126
Enregistré le : dim. déc. 22, 2013 3:06 pm

Re: Ciné-Club Janvier 2015, Le Vent se lève, Hayao Miyazaki

Message par pwachevski »

Je n'ai que 6 mois de retard, mais je viens enfin de voir le film :mrgreen:

Parfois annoncé comme un Ghibli assez moyen, et je suis qu'à moitié d'accord.
Il y a un truc qui m'a vraiment dérangé dans ce film, c'est qu'il soit tellement adulte, tellement sérieux. Autant les intrigues moins enfantines que d'habitude m'ont séduites dans "la colline aux coquelicots" car il y avait malgré tout un petit grain de folie qui détendait l'atmosphère. Autant ici, pour faire simple, avec de vrais acteurs, ça s'appellerait même pas une comédie dramatique, mais juste un drame. Mais en même temps, je peux pas rejeter le film pour cette raison. ça reste un très bon drame ! Je trouve que tous les thèmes que le film aborde, de la crise économique à la maladie, sont très bien traités. Les personnages sont attachants, et comme d'habitude, on sent une grande poésie dans cette histoire.
Seulement je pense pas que le format film d'animation se prête a ce genre d'histoires tellement sérieuses, du moins en France où on s'obstine a vendre TOUS les films d'animation comme des films pour enfants. Alors que bon, rien que la durée du film est rédhibitoire pour un enfant, je dis ça, je dis rien... Du coup pas étonnant que ça déçoit au final ! Sur le papier ça fonctionne sans mal. Sauf que si tous les médias vous promettent un film pour enfants et que vous voyez un drame, ça marche pas. Ni sur les enfants qui s'y ennuient, ni sur les adultes qui se préparent pas à ça.
Et donc si je pèse le pour et le contre, là tout de suite, la 'mauvaise surprise' (qui n'en est pas vraiment une, puisque ça reste un drame de qualité. Vous me suivez ? ^^') fera que j'ai plus de contre que de pour. Mais avec un autre état d'esprit, mieux préparée à ce que je m'apprête à voir, j'aurais probablement pu mieux noter ce film. Pour l'instant ça ira en liste bronze seulement, en attente d'un éventuel revisionnage.

Par contre, j'ai une grosse critique à faire qui, elle, ne changera surement pas avec un revisionnage : le visuel. C'est pas moche, loin de là, mais pour du Ghibli c'est méga décevant. J'ai trouvé ça beaucoup moins aboutis que d'habitude. En faite j'ai trouvé le visuel très inégal. Il y des choses absolument magnifiques dans ce film. Mais à coté de ça il y a du franchement bâclé. Du genre, quand on est en avion et qu'on regarde le sol, et que un champ = un carré peint en vert uni ou une péniche = 4 ou 5 traits, le tout peint en marron uni... Pour du Ghibli c'est juste minable ^^' Enfin voila quoi, retournez voir "Totoro" où le moindre champ apparaissant que furtivement dans l'arrière plan était plein de détails, de nuances dans les couleurs et avec une 'texture herbeuse'. ça ressemblait presque à de la peinture. Et puis vous voyez ensuite un champ de "le vent se lève" digne d'une grande section de maternelle, il y a franchement de quoi tomber de sa chaise.
Répondre